AG 2019 compte-rendu de l’Assemblée Générale du 22 mars 2019

Rapport d’activités
Présenté par Jérôme CORDELLIER

Sont listées les nombreuses activités associatives, représentatives, réunions, instances diverses du territoire.
De même un rappel est fait des actions menées pendant l’année 2018 :
Reprise des Jeux InterVallière
Marchés des producteurs mensuels d’avril à octobre inclus alternant entre Revigny et Conliège.
Création du café associatif à Revigny : Le Valtroquet dont l’AG constitutive a eu lieu à Conliège le 26 septembre 2018.
Enfin la poursuite du projet ADEFOR 39 pour la Vallée sur les Communes de Montaigu, Perrigny, Conliège et Revigny, dont on reparlera pendant le rapport moral.

Rapport Financier
présenté par Colette GUILEMAUT

Compte à vue : CREDIT de 2389 euros 37
Compte sur livret A : 2513 euros 98

Le rapport financier est soumis au vote.
Accepté à l’unanimité.
Rapport Moral
Présenté par Pierre CHAVON

Après avoir présenté les excuses de Mme le Maire de Perrigny, M le Maire de Verges, de Gevingey, de Mme la VP Mobilité d’ECLA,
Le président remercie les personnalités présentes :
Madame la députée du Jura
Monsieur le Président du Département
Monsieur le Président d’ECLA
Monsieur le Conseiller Régional
Monsieur le Vice président du Département,
Monsieur le Conseiller Départemental,
Messieurs les VP d’ECLA, Maires des communes
Messieurs les Maires des Communes (Montmorot, Villeneuve, Pannessières, Montaigu, Briod, Conliège, Revigny),
Mesdames et Messieurs les élus, adjoints, conseillers,
Remerciements à tous les adhérents présents qui soutiennent l’association depuis 17 ans.

Si l’association a élargi le champ de ses objectifs, il n’en reste pas pas moins que l’objet initial reste l’essentiel de notre action, car le passage des PL dans les villages n’est pas seulement une source de pollution et dangerosité, mais c’est aussi une gêne considérable au lien social. La population en souffre. « C’est pourquoi je salue particulièrement la présence de Mr le Président du CD 39 et lui laisserai une large parole concernant les propositions du département face à ce problème ».

Comme chaque année quelques mots sont prononcés sur les transports et la mobilité en général pour évoquer cette année :
les trains de voyageurs
les cars « Macrons » SLO
les Autoroutes concédées
la pollution

Soutien affiché à l’APVFJ qui lutte vigoureusement et avec des arguments fondés, contre la suppression de certains trains notamment le TGV Strasbourg Marseille (un AR/ jour) qui a disparu le 9 décembre dernier et le TGV Lyria allant à Paris par Dole et Mouchard. Sans parler de la fermeture de certaines gares et la vente de billets maintenant avec surtaxe quand ils sont achetés dans le train !

Concernant les cars Macron dont nous avions dénoncé en 2016, les risques de concurrence par rapport aux trains existants. Ils s’appellent maintenant SLO services librement organisés, et ont bénéficié d’une aide publique de 24 Millions d’€ selon une étude du cabinet ADETEC, étude suggérée par la FNAUT. On ne parle pas de coûts externes (santé, pollution, encombrements, CO2…) mais de coûts d’usage (route) financés par l’État et les Régions, ce sont les chiffres du Conseil Général du Développement Durable, et pertes de recettes du TER compensées par les Régions. Quand à la perte de clientèle TGV et Intercités, elle a coûté 54 M€ à SNCF Mobilités.
De la même façon il y a un peu plus de 10 ans, nous dénoncions ce que nous avions appelé « la vente des bénéfices des autoroutes à des sociétés privées ». C’étaient nos mots à l’époque. Ce sont les maux de tous aujourd’hui. Les bénéfices sont de l’ordre de 1,5 Milliards € pour un chiffre d’affaires de 8 Milliards €. Les bénéfices encaissés dépassent tout ce qu’on peut imaginer surtout sans prendre de risques financiers et sans investissements.

Face à ces éléments difficiles à comprendre, nous constatons que la pollution est importante et que le réchauffement climatique du globe terrestre progresse.
Ces quatre dernières années ont été les plus chaudes enregistrées au niveau du globe depuis le début des enregistrements de température (entre 1880 et 1900).
Se préserver de la pollution des PL, leur dangerosité, et la destruction sociale engendrée c’est améliorer la qualité de vie de la population de la Vallée et participer à l’embellissement d’un site naturel d’exception.
Nous laisserons Monsieur le Président du département s’exprimer sur le sujet, concernant la Vallée de la Vallière et les travaux prévus sur la pente de Montaigu.

En attendant, comme cela a été rappelé dans le rapport d’activités, nous évoquerons nos principales actions menées récemment ou encore en cours :
Jeux InterVillages

On vous en avez parlé l’an dernier. Il y avait une demande de les voir réapparaître. L’association des Jeux existait déjà. C’est donc une réactivation avec la participation active des Communes. En 2018, les jeux ont eu lieu à Conliège. Parfaitement organisés par Conliège en la personne de Didier MENETRIER. C’était réussi par l’ambiance familiale et très bon enfant, avec repas le soir à l’abri de l’orage qui a éclaté brutalement après une journée ensoleillée. L’AG des Jeux a eu lieu ce 13 mars dernier. Cette année ils auront lieu à Briod le samedi 25 mai 2019 avec la participation annoncée des communes du plateau. Les choses se présentent au mieux. Là encore nous en parlons mais c’est une association à part entière. Nous n’avons fait que relancer ce qui existait. Cette activité sort maintenant de notre actif.
Le Café associatif. Il est né, le 26 septembre.Il a fallu le mettre en route et ce fût l’objet d’un assez gros travail depuis la dernière AG, jusqu’à fin septembre. Il fonctionne et vit sa vie d’association , nous n’en parlerons plus sinon pour vous en dire tout le bien que nous en pensons, et de la diversité de ses activités. Les membres du CA regroupent des habitants de Revigny, Conliège, Perrigny, Montaigu, et Saint-Maur. Il y a des activités très différentes chaque mois. Et aussi une permanence les mercredis matins de 10h à 12h environ. Une fondue a été organisée à la demande des habitants le mercredi 6 mars où nous étions 18. Ça fonctionne. Cette nouvelle association tiendra probablement son AG en septembre.
Les marchés de producteurs. Ils sont toujours portés par notre association, en partenariat étroit avec les Communes de Revigny et Conliège et leurs Maires. En rappel chaque premier mercredi du mois d’avril à octobre, un marché est organisé alternant entre les deux communes de Revigny et Conliège. Les producteurs ont parfaitement joué le jeux en venant avec assiduité à nos marchés à Conliège et Revigny. Cela pourra durer dans la mesure où les habitants sont intéressés et viennent aux marchés. Ce n’est pas si simple à organiser. Le bilan de l’an dernier était assez mitigé mais les producteurs y trouver encore leur compte. Si la clientèle diminue, ce sera différent. On arrêtera.
Le premier de cette saison est prévu le mercredi 3 avril à Revigny. Nous avons toujours fait en sorte qu’on puisse dîner sur place en fin de marché, ce qui apporte une animation supplémentaire aux villages. On a bon espoir en pensant que cette année les habitants auront mieux en tête cette animation et seront plus présents. Celui de mai aura lieu à Conliège le mercredi 1er mai à 17 h.

ADEFOR 39 : chantier ouvert !
Le travail entrepris avec l’ADEFOR 39 est un travail de longue haleine dont nous ne connaissons pas l’aboutissement avec précisions, mais qui s’attaque à la Vallée dans son ensemble paysager tout en luttant contre l’enfrichement. Mais c’est aussi l’idée de redessiner le paysage et reconquérir des terres agricoles, ou vinicoles, car il y a une demande actuelle. Et c’est ce qui en fait aussi un projet économique. Maureen Constantin nous avait clairement parler du projet lors de notre dernière AG à Revigny. Les partenaires locaux envisageables sont nombreux : Chambre d’Agri, GAB, viticulteurs, CFPPA avec les Espaces Tests Agricoles (Pays Lédonien)… Pas simple, mais possible avec l’ADEFOR. C’est sûrement le projet le plus ambitieux qu’on puisse avoir pour la Vallée, celui qui est à mener avec les communes, et qui prendra beaucoup de temps. Nous avions informé les Maires début 2018 à deux reprises, puis en AG en mars.

Avant tout, il est nécessaire d’avoir un diagnostic précis de l’état de la Vallée et ses enjeux à trois niveaux : forestier, agricole, et environnemental. C’est ce qui permettra de construire le projet sur des bases saines. Nous n’avons pas encore le montant de ces devis que nous communiquerons rapidement aux Maires des communes. Mais il nous faudra revoir Sarah Persil du Pays Lédonien avec les devis pour trouver des possibilités de financement avant de réunir tout le monde Maires, ADEFOR, DVV.
A ce propos, je voudrais vous demander votre avis sur une éventuelle participation financière de DVV à ces diagnostics dont le financement restera difficile.
1°) Seriez-vous d’accord pour que l’association participe au financement ?
2°) Quelle hauteur 1000, 2000, 3000, 4000 ?
Deux avantages :
Marquer notre engagement et inciter les communes à suivre ce projet ;
Être partenaire y compris financièrement, c’est faire partie du projet comme acteur local associé.
Colette pense de son côté que 2000 serait le maximum. Une grosse majorité se rallie à cette somme de 2000€ maximum à engager sur les montants des devis à payer.
Il faut bien comprendre que rien n’est fait. Tout sera discuté avec les Municipalités des Communes, et les décisions seront prises après avoir fourni le montants des devis et les aides possibles.

Conclusions
– Diminuer le trafic routier et les camions dans la Vallée
– Apporter une animation dans les villages avec les marchés essentiellement alimentaires avec des producteurs locaux, BIO pour l’essentiel
Proposer une offre culturelle, familiale, d’animation dans la Vallée, avec le Valtroquet,
Organiser des rencontres entre les villages avec les Jeux Inter Villages.
Prévoir une réouverture de paysage dans la Vallée et soutenir une activité économique par le biais de l’agriculture, viticulture et forêts.
C’est s’occuper de notre Territoire parce que la place que nous occupons y est propice, par le travail avec les autres associations, les élus, l’agglo ECLA, et le Département. Souvent nous ne sommes que le catalyseur des actions menées en partenariat avec d’autres …
Discussions et paroles aux élus…

Monsieur le Président du Conseil Départemental s’exprime au sujet des travaux prévus sur le RD 52, pente de Montaigu. Le tunnel actuel sera remplacé par un tunnel deux voies pour aller et retour de la Plaine de Jeux. L’accès au quartier du Pérosey sera conservé. Par contre la sortie pour rejoindre le giratoire de Perrigny sera fermé car il déboucherait sur la file Poids Lourds de la descente.
Une demande d’enquête publique est faite par le Conseiller Départemental Ch BOIS, et le conseiller municipal Ville de LONS, Claude BORCARD, du fait du déclassement de la route qui sera fermée (Commune de Montaigu). Selon les services Techniques du Département, il n’y a pas d’argument règlementaire qui justifie une enquête publique. Une longue discussion est engagée à ce sujet. Les adhérents de l’association réagissent et pensent qu’une enquête va retarder les travaux avec un risque en 2021 d’un changement au sein du CD39 après élections. Ce qui est déjà arrivé. Le risque est celui d’un abandon de projet. Les adhérents restent très opposés à tout retard. Les villages sont en souffrance à plusieurs niveaux du fait de la présence de Poids lourds : bruit, pollution, odeurs, sécurité, destruction de la vie de village et lien social pour ce qui est du plus visible. Il est clairement demandé de ne pas prendre de retard et ne pas faire d’enquête d’utilité publique si ce n’est pas indispensable.

Monsieur le Président d’ECLA, Patrick ELVEZI, présente alors le projet de cheminement doux dans la Vallée de Lons à Revigny en montrant les plans du projet. L’essentiel de la voie nouvelle serait sur le chemin en rive gauche de la Vallière. Seul le tronçon Conliège-Revigny serait sur la route en une piste bidirectionnelle.
Élections des membres du CA

Deux membres sortants : Jean-Claude VIÉ, et Pierre CHAVON.
Élus à l’unanimité.
Trois démissionnaires : Benoît PARISOT, Sylvain SANCHEZ, Stephen BILLARD.
Le nombre de membres passent de 19 à 16.

L’Assemblée Générale est terminée.
Tous les participants sont invités à boire le verre de l’amitié. La soirée se prolongera en discussions entre tous, adhérents et élus.
Une belle Assemblée Générale avec plus de 90 personnes présentes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *